Ce sont quatre mots qui peuvent ouvrir…

le monde.

Quatre mots peuvent changer la vie de plus de 33 millions d’enfants réfugiés qui fuient la guerre, la violence et la pauvreté dans le monde entier… ACCUEILLIR, PROTÉGER, PROMOUVOIR, INTÉGRER.

Fin 2018, les États membres de l’ONU prévoient d’adopter deux Pactes mondiaux, l’un sur les réfugiés et l’autre pour les migrations. Nous voulons qu’ils incluent ces quatre mots, proposés par le pape François, pour influencer les gouvernements et les politiques qui permettent et promeuvent la guerre, la violence et l’inégalité.

Seuls 61 pour cent des enfants réfugiés sont scolarisés en école primaire.

Les enfants et les mineurs de moins de 18 ans représentent 51 % de la population réfugiée mondiale, ce qui fait d’eux le groupe d’âge le plus touché par les déplacements forcés. Les enfants réfugiés ont cinq fois plus de probabilité de ne pas être à l’école que les enfants non-réfugiés.

Bon nombre d’enfants réfugiés passent tout leur parcours pédagogique en tant que réfugiés, soit dans un camp de réfugiés, soit en zone urbaine. Seulement 61 pour cent des enfants réfugiés sont scolarisé en école primaire, contre 91 % des enfants du monde entier.

On compte 33 millions d’enfants réfugiés et déplacés dans le monde.

Ils sont seuls.

En partenariat avec Entreculturas, nous accompagnons plus de 14.500 enfants réfugiés dans des pays comme le Liban, le Tchad, le Soudan du Sud et la République centrafricaine. Nous offrons aux enfants une éducation de qualité, qui ouvre la voie vers leur avenir et leur permet de profiter de l’enfance comme il se doit.

Accueillir

Kristóf Hölvényi / JRS MENA

Accueillir

Angela Wells / JRS

Intégrer

Kristóf Hölvényi / JRS MENA

Intégrer

Angela Wells / JRS

Merci!

ENTRECULTURAS